3d_view
point_vue
bon
BANKS
Jeudi 21 Novembre 2019 à 20h00

Ayant passé son enfance au sud de la Californie, Jillian BANKS a pour passe-temps l’ébauche et le gribouillage de paroles dans sa chambre. L’écriture s’est petit à petit imposée comme son exutoire, se sentant « seule, isolée et incomprise ».

Mais Jillian était aussi une enfant comme les autres, qui avait des amis et quittait sa chambre de temps en temps pour aller les retrouver. Et c’est cette dualité qui poursuivra son chemin jusqu’à ce que la jeune fille devienne une femme. Consumée par un perfectionnisme maniaque, la jeune musicienne est particulièrement pétillante la journée et pourtant se transforme en étouffante mégère R&B à la nuit tombée.

« Concernant III, C’est comme si toutes les couleurs avaient toujours été là, mais à présent je sais comment les utiliser et les peindre. Le noir et le blanc sont toujours très présents, mais le marron aussi. Le marron, finalement, ça va aussi ! Cet album parle vraiment de cette transition de petite fille à une femme avisée. » Et cela fût un travail fastidieux.

En effet, six ans auparavant la vie de Jillian Banks a soudainement changée. Tout d’abord étudiante en psychologie puis mystérieuse jeune femme cachée derrière deux EP magiques, BANKS débute alors par de petites salles de concerts avant d’aujourd’hui poursuivre son aventure : à la conquête du monde. Pour la première fois de sa vie BANKS apprécie toutes les facettes de cette expérience musicale, ne laissant alors aucune de ses personnalités obéir à l’autre.

 

Mentions légales Plan du site