3d_view
point_vue
bon
SELAH SUE
Mercredi 2 Septembre 2015 à 19h00

CONCERT FILMÉ DANS LE CADRE DE L'ÉMISSION ALCALINE POUR FRANCE TÉLÉVISIONS INSCRIPTION GRATUITE DANS LA LIMITE DES PLACES DISPONIBLES

Au-delà d'une timidité évidente, Selah Sue communique une force et une détermination que l'on ne croise pas si souvent chez une jeune fille de 21 ans. Découverte sur le net avec son 1er single « Raggamuffin », ses vidéos cumulent aujourd'hui plus d'1 million de vues sur la toile. Rien pourtant ne prédisposait cette jeune auteur- compositeur- interprète flamande à une carrière musicale. C'est seulement à l'adolescence que Selah Sue s'est tournée vers la musique. Jusqu'alors, son seul lien avec elle se résumait à des cours de danse classique. « C'est lorsque ces cours de danse sont devenus ennuyeux que j'ai ressenti le besoin de faire autre chose », explique-t-elle. « Et la musique est devenue une véritable passion. » Presque du jour au lendemain, jurerait-on l'avoir entendue rajouter...

 

Les atmosphères reggae-ragga qui règnent chez elle au quotidien vont rapidement l'influencer ; en même temps que la soul d'Erykah Badu, MeShell Ndegeocello un peu plus tard, mais avant tout les Fugees de Lauryn Hill, sa seule icone : « C'est vrai, elle est un peu un modèle pour moi. Elle rappe comme une Gangsta girl, elle chante divinement bien... Son album, j'en ai appris tous les accords. » Des accords plaqués sur une guitare que Selah Sue adopte en même temps que cette découverte de la musique. « D'une certaine façon, l'un n'allait pas sans l'autre dans mon esprit ». Comme s'il lui était devenu soudain indispensable d'insuffler sa personnalité dans ce "nouveau monde" pour elle. « Je me suis donc mise à la guitare et, très vite, j'en suis venue à passer cinq-six heures dessus chaque jour. Dès que je sortais des cours, je courrais m'enfermer jouer dans ma chambre. » 

Chaude, puissante, profonde, légèrement éraillée, faussement fragile l'instant d'après... la voix de Selah Sue est unique. Selah Sue peaufine son art par la scène depuis 2 ans, que ce soit en première partie de The Do, Jamie Lidell, Keziah Jones, Sébastien Tellier... ou bien sur certains festivals comme cette année au festival Art Rock de Saint-Brieu ou encore aux Eurockéennes de Belfort.

Mentions légales Plan du site